Coronavirus, quel avenir pour le secteur évènementiel ?

Vedette des scénarios de blockbuster américains que nous regardons sur les petits ou grands écrans pour nous divertir, elle est arrivée mais cette fois-ci pour de vrai dans nos vies : la pandémie... Si nous étions en quête d’émotions et de sensations fortes, nous y aurons trouvé plus que nous l’aurions imaginé. Débarquée de la planète Wuhan en novembre 2019, nom de code covid 19, elle compte au 28 avril plus de 3 millions de cas confirmés dans le monde et plus de 200k décès. Un bilan certainement, hélas, encore très loin de la réalité du fait des difficultés à dépister.  


Cette pandémie dévastatrice tant sur le plan humain qu’économique emportera avec elle un monde qui certainement ne sera plus jamais comme avant. Depuis 2 mois, elle fait partie de nos quotidiens. Elle fait la une des médias, bouleverse les organisations de travail et toutes nos relations sociales. 


Alors que les gouvernements tâtonnent pour trouver la sortie de crise la moins défavorable, nous nous interrogeons tous sur l’après … Quels seront les impacts socio-comportementaux de cette crise mondiale ? En quoi celle-ci fera t’elle évoluer le secteur événementiel ? Comment agir plutôt que subir cet important changement ? Comment adapter votre communication évènementielle ?


Telles sont les questions auxquelles MYevent a tenté de vous apporter quelques éléments de réponse.



Coronavirus : Un impact profond sur les aspirations


S’il est certain que cette pandémie nous a contraint, par le confinement, à revoir profondément nos organisations et nos relations publiques, certains doutaient de son impact à moyen & long terme. 


Les 1ères études sur le sujet sont unanimes, il y aura un avant et un après. Les français interrogés aspirent à voir le modèle de notre société changer à 87 % tous âges, toutes régions et CSP confondus et particulièrement sur des tranches avancées de + de 55 ans. Plus qu’une aspiration, ils sont près de 65% à vouloir changer leurs habitudes notamment de consommation en terme de qualité et de quantité : consommer moins et mieux.


Parmi les sujets récurrents de cette volonté de changement, l’écologie et la dimension sociale sont en top position. Ceci d’un point de vue politique par une attente d’un état qui considère davantage l’économie et les investissements publics dont les faiblesses sont ressortis au grand jour. 


Ces mêmes préoccupations ressortent à une échelle plus individuelle quand les Français témoignent vouloir consommer moins, plus local, cultiver leurs fruits & légumes, réduire l’utilisation de leurs véhicules, resserrer les liens avec leurs proches et avoir une vie plus saine ex : + de sport. Une photographie qui a la couleur d’un autre temps proche de celui de nos grands parents. 



Découvrir notre nouveau lieu RSE 


S’il semblerait qu’à toutes époques il y ait du bon à conserver, il n’est pas question de renier le confort des nouvelles technologies puisque le grand gagnant de cette crise est le digital. 

A l’heure où nous sommes tous confinés, nous sommes plus que jamais connectés. En témoigne l’augmentation du e-commerce alimentaire qui a doublé depuis mars entraînant même avec elle les baby boomers. 

Autres chiffres clés, selon une étude Kantar, la navigation sur le web aurait augmenté de 70%, l’engagement au social média de 61% avec en tête whatsapp qui croît de 40% en moyenne avec des variables selon les phases de la pandémie (début, intermédiaire, sortie). 

Le premier impact qui fut immédiat, structurant à long terme et universel sera donc l'accélération de la digitalisation dans les sphères professionnelles comme privées. Dans ce sens, l’on voit se développer une offre de services digitalisés, collaboratifs : applications, visio conférence, live, webinar, touchant tous les marchés dont événementiel. Une évolution majeure qui va impacter les stratégies de communication.

 

Le second impact observé pendant et qui devrait se prolonger est le Made Locally, c’est à dire la décentralisation des systèmes de production pour le local à taille humaine. Cette approche favorise la proximité, l’activisme territorial et réduit l’impact carbone. L’idée est de retrouver une forme d’indépendance stratégique, économique et sociale basée sur l’entraide tout en répondant à un besoin de transparence.


Nos lieux à proximité de Paris



Un autre changement qui s’était opéré au cours des dernières années et aujourd'hui mis en lumière dans cette crise sanitaire est la prise en compte de l'intérêt collectif et le développement des initiatives citoyennes comme contributrices majeures d’un monde meilleur. Quitte à revoir ses priorités, comment chacun met en place des pratiques vertueuses pour une société plus durable et solidaire. Cette tendance pourrait devenir un projet de fond pour faire face à cette crise structurelle. Et si le collectif était le garant de la pérennité de la vie sur terre



Coronavirus et l'événementiel, quelles évolutions à venir ….


En première ligne dans cette crise sanitaire et économique, l'événementiel est aujourd’hui un des marchés les plus durement impactés. Quand la raison d'être de rassembler devient une impossibilité à durée indéterminée, l’impact est traductible en #reporté #annulé. Alors que près des 42% des événements annuels été annulés essentiellement au semestre 1, la reprise s’envisage lentement au 3 ème trimestre pour une réactivation concentrée au dernier trimestre à hauteur de + de 50%. 

Première conséquence, une activation des mesures de chômage partiel des professionnels de l'événementiel (agences, annonceurs, prestataires) comme pansement temporaire à la crise sanitaire. Alors que les organismes professionnels adressent un plan de sauvetage du secteur au pouvoir public, chacun s’organise au mieux pour répondre aux nouvelles contraintes logistiques.

En effet, si l’on observe une digitalisation accélérée, l'événementiel dont l’attractivité du content est une clé de succès, ne fera pas exception. Après avoir entamé il y a 5 ans un premier virage sur le sujet avec l’émergence des plateformes digitales, il semblerait que les contraintes de confinement puissent avoir un impact favorable à moyen terme sur ce nouveau segment événementiel.

En témoigne Nicolas Seignolle CEO de MYevent, 1ère market place de l’évènementiel crée en 2012 : "Le début du confinement a impacté à la baisse les connexions à notre plateforme par manque de visibilité sur la reprise des projets des événements : séminaires, soirées, salons, festivals.  Nous espérons une fois celui- ci passé, une recrudescence pour 2 raisons clés : un développement des usages web professionnels et un besoin de nouvelles solutions événementielles digitales. Par exemple MYevent propose des visites virtuelles de lieux répondant aux problématiques actuelles de limitation des contacts tout en garantissant l'avancement des projets évènementiels professionnels. 

Il ajoute par ailleurs : "Dans ce sens, nous avons par ailleurs dès le début de la crise fait évoluer notre stratégie de référencement prestataires proposant des activations digitales diverses répondant aux contraintes du confinement telles que des team building, des entertainment digitalisés ou des solutions de live conférences….."

Découvrir nos prestations digitales

Et quid, de l’intégration des nouvelles aspirations profondes dans l’orientation stratégique de contenu événementiel. Comment lier, une envie de changement profond bénéfique au local et au collectif à une réalité opérationnelle…. 

Et si prise de décision d’entreprise pouvait s’unir avec conviction personnelle ? Il semble que ce rêve utopique soit possible comme en témoigne Nicolas Seignolle : "Nous pensons que nous avons un rôle à jouer dans cette nouvelle aspiration. En tant que conseil et prescripteur auprès de grand annonceur sur leur stratégie de contenus événementiels, nous travaillons actuellement sur l'intégration de ce besoin par des nouvelles prestations innovantes : animations, conférenciers, coachs....orientées notamment sur la dimension du développement personnel" 

Comment devenir acteur du monde de demain ?

Cette pandémie nous a pris par surprise, nous a effrayé, confiné ...Et si maintenant il était temps de renverser la tendance. Si plutôt que de subir, il était l’heure d’agir en devenant contributeur du monde de demain ? Et si nous participions chacun à notre façon à ce nouveau projet de société plus durable et sociétale?

C’est ce à quoi toute la team MYevent s’engage quotidiennement et nous vous partageons quelque conseils d’experts. En tant que professionnels du marketing, de la communication et organisateurs événementiels, vous disposez de plusieurs leviers pour que décision professionnelle et conviction éthique personnelle ne fasse qu’un.  

Vous souhaitez opter pour une approche environnementale, recentrer vos politiques d’achat sur des fournisseurs en conséquence. Le positionnement RSE de MYevent depuis 2018, vous permettra de bénéficier d’une offre large de prestataires : du lieu au traiteur aux goodies au team building, nous vous aiderons à rendre RSE tous vos évènements professionnels. 

Vous pensez que le collectif est clé pour changer le monde de demain ? Et si vous commenciez par sensibiliser vos équipes par un contenu dédié à les fédérer et les accompagner à un changement profond de leurs modes de pensées et d’actions : team building sur mesure, conférences et coachings. MYevent mettra à votre disposition les meilleurs experts pour co- créer une intervention adaptée à votre contexte, vos objectifs au bénéfice du collectif. 

Parce que cette crise nous a fait comprendre combien les liens et la bienveillance étaient une clé du bonheur, il nous semblait important de vous parler du Cercle des Gens Bien & Bienveillants dont nous sommes membres et partenaire de lancement. Fondé, il y a un an par Alexandre Favre dont la conviction est qu’il n’y a rien de plus important que d'être bien entouré, ce cercle prend tout son sens plus que jamais. 

Le CGBB est composé de plus de 400 membres qui se réunissent lors d'événements, qui animent des ateliers et partagent leurs passions, talents. Ce cercle a pour vocation l'entraide entre membres et pas seulement, comme en témoigne son fondateur Alexandre Favre. Cette crise a renforcé la quête de sens et l’altruisme. Nous l’avons notamment vu dans le cadre d’une opération “Scier les barreaux de sa tête” dont la vocation est d’accompagner des jeunes à s’insérer et qui a enregistré une forte augmentation du parrainage en avril."


Et parce que le confinement n’a pas eu raison de leur détermination, le CGBB a contribué à sa façon en doublant le programme événementiel passant à 10 rendez-vous hebdomadaires 100% digitalisés et gratuits pour tous ses membres. 


Une belle façon de poursuivre l’action et la proximité qui fut très appréciée par les membres du CGBB.



Devenez membre CGBB


Besoin de conseils d'experts pour organiser un événement digitalisé ou RSE : 

contactez-nous au 01 84 79 23 77 ou à l'adresse  contact@my-event.com 

Cet article vous a plu ? Inscrivez-vous à notre newsletter !
Demande de création de lieu transmise !
Votre lieu est en attente de modération par l'equipe MYevent.
C’est fait ! Un premier lieu a été ajouté à votre sélection
Que souhaitez-vous faire ?
Continuer ma recherche et sélectionner d'autres lieux
Contacter le lieu